Les activités de la SODEFOR ont été soutenues jusqu’en 1996, par la recherche forestière, représentée successivement par le CTFT-CI puis l’IDEFOR/DFO qui ont produit des résultats importants en matière de sylviculture des reboisements, d’aménagement des forêts naturelles, d’amélioration génétique des espèces plantées, de protection des peuplements et de technologie du bois.

A la suite de la restructuration de la recherche agronomique et forestière qui a conduit à la réduction des programmes de recherche forestière, la SODEFOR a mis en place sa recherche-développement en interne pour poursuivre les actions déjà engagées notamment :

  • la recherche de solutions pratiques au règlement de la présence paysanne en forêts classées, à travers des formules agro forestières pertinentes ;
  • l’aménagement des forêts naturelles et des reboisements par une meilleure connaissance des peuplements et la mise au point de règles de culture permettant d’accroître la productivité ;
  • l’organisation d’un partenariat avec les industriels du bois pour leur apporter un appui dans le cadre d’une meilleure valorisation du bois et la gestion de leur périmètre d’exploitation.

La mise en œuvre de tous ces programmes a permis de disposer d’importants acquis :

  • la définition des essences à utiliser par zone écologique ;
  • la définition des densités à utiliser selon les espèces et les zones écologiques ;
  • la définition des formules d’entretien manuel, motorisé, chimique ou des associations avec les plantes de couverture ;
  • le retraitement de semences forestières et tests de germination;
  • l’amélioration du matériel végétal notamment la production de plants issus de clones (Teck, Samba, Gmelina, Acajou, Tiokoué, Iroko) ;
  • la régénération des parcelles de teck, de Gmelina et de Cedrela par rejets de souches et par semis ;
  • la mise en place de tarifs de cubage pour les essences de reboisement et de certaines essences de forêt naturelle ;
  • l’installation de placeaux permanents pour le suivi de la dynamique des peuplements.